George Dandin    de Molière

f Marie Simon

Marie SimonToute petite, Marie a incarné un Père Noël trop enrhumé pour faire sa tournée, puis elle a appris à écosser des petits pois en ombres chinoises, dans une adaptation de La Première gorgée de bière, de Philippe Delerm. Et puis c’est à peu près tout. Mais c’est déjà beaucoup: le virus était installé. Le théâtre, Marie le vit ensuite en spectatrice assidue, mais elle se tourne surtout vers la musique. La clarinette greffée aux mains, elle goûte à la vie en orchestre.

Cet esprit de troupe, elle le retrouve dans le cours de la comédienne Marie-Frédérique Habert en 2013. Elle incarne alors la redoutable Yvonne de Feu la Mère de Madame (Feydeau), la belle-sœur agaçante de L’Ecole des Veuves (Cocteau) et la pubarde survoltée de Douze Hommes en colère (Rose). Nouvelle venue dans la Compagnie de l’Arme Blanche en 2015, elle approche Molière pour la première fois, avec George Dandin.

Madame de Sotenville

Sur scène, Marie incarne Madame de Sotenville, la mère d'Angélique. Superficielle, gourmande et arrogante, cette aristocrate de province prendra-t-elle le parti de sa fille ou de son gendre, George Dandin?

Monsieur et Madame de Sotenville

Qu’est-ce qu’un comédien selon Marie?

Pour Marie, "un comédien prête son corps, son visage, sa voix à son personnage, pour lui donner vie et lui permettre de défendre son point de vue. La pièce n’est qu’un moment de cette vie: il y a un avant, un après, des à-côtés, des non-dits, un contexte social et/ou historique, que le comédien doit avoir à l’esprit pour que son personnage existe. Et pour prendre plaisir à vivre la vie d’un(e) autre, temporairement".