George Dandin    de Molière

f Laure Wernly

Laure WernlyLaure est une danseuse éclectique. Issue de la danse jazz, elle s'intéresse et se forme à d'autres formes artistiques telles que le cirque, la danse verticale, le hip hop et le mime corporel. Eternelle curieuse et voyageuse, son élément est l'air. Mouvement, fluidité, recherche constante de nouveauté et de défis à relever. Depuis dix ans, elle est interprète pour la rue (Cie Sempaï et Sempaï, La débordante Cie, Cie Oposito, Cie Retouramont, Cie Pernette, Cie A part Etre, Cie Haut de Là, AuthentikD crew). Tout en continuant le travail en extérieur, elle prépare un solo de danse contemporaine en salle, en collaboration artistique avec Tijen Lawton entre la France et la Belgique. Interprète en 2013 pour la Cie de l'Arme Blanche sur Histoires Anciennes, c'est en tant qu'aide à la chorégraphie qu'elle revient avec plaisir travailler sur George Dandin de Molière.

La chorégraphie de George Dandin

Pour Laure Wernly, “le rôle du chorégraphe est de mettre en lumière les potentiels de chacun, par le biais du corps et du mouvement. Pour écrire la danse, il faut avoir envie de créer en ensemble, de mettre en relation. D'abord explorer l'individu et ses possibles, puis le mettre en relation à l'espace, au rythme, à l'énergie, à la scénographie, aux autres, afin de former un tout, une cohérence.” Pour cette pièce, l'idée est de mettre en mouvement les comédiens sur certaines scènes clefs qui seront plus axées sur le langage corporel. Des scènes d'ensemble ont été créées en s'inspirant de la danse baroque, en y intégrant bien sûr la dramaturgie et mon "style" contemporain.

Les beaux-parents de George Dandin, les Sotenville, ont également reçu l'aide précieuse de la chorégraphe Edith Lalonger, spécialiste de la danse baroque qui enseigne cette discipline exigeante au Centre de Danse du Marais, à Paris.